Vacance au singulier

Cette année, dès juin, j’ai hâte d’être en vacances. Besoin de soleil et de chaleur ! Une irrésistible envie me prend de quitter mon rythme quotidien, mes habitudes et de laisser mon poste vacant. Vivre une vraie vacance. Soif de vide, de silence, d’inhabituel pour nourrir ma créativité.

Et vous ? De quelle(s) vacance(s) avez-vous profité ? ou profiterez-vous bientôt ? Sentez-vous un impact sur votre créativité?

Le saviez-vous ?

Le mot vacances vient du latin  « vacare » qui signifie « être sans ». C’est une période pendant laquelle une personne cesse ses activités habituelles. L’histoire nous apprend que le concept des vacances est lié à l’apparition des concentrations urbaines. « Au xixe siècle, les vacances se répandent dans toute l’aristocratie et la bourgeoisie d’Europe occidentale. Elles correspondaient à la période où les classes supérieures de la société quittaient leurs demeures principales (elles les laissaient vacantes) pour rejoindre des résidences secondaires, profiter de la nature, des bienfaits du climat marin ou montagnard pour la santé. Avec l’apparition des congés d’été (dans les années 40), les vacances deviennent au contraire un moment où l’on bouge, où l’on voyage. »

Source: wikipédia

Les destinations de vacances « nature » (à la montagne ou à la mer) nous invitent à faire l’expérience de l’espace, du calme et du silence.

Laissez-vous emporter… dans un voyage au cœur de vous-même.

A15-Vacance-au-singulier

Installez-vous dans un coin de nature: au fond de votre jardin, dans un champ, au milieu des bois, au sommet d’une montagne, face à la mer… là où vous vous sentez bien. Ayez avec vous votre journal et quelques crayons de couleurs.

symbole SDFermez les yeux quelques instants. Respirez consciemment, détendez-vous, imprégnez-vous de votre environnement et profitez de l’instant. A travers vos 5 sens : le soleil qui caresse votre peau ; le parfum de l’air, des fleurs, de l’herbe ; vos pieds nus dans l’herbe, sur le sable… A travers tous vos sens, élargissez cette perception : pénétrez ce sentiment d’appartenir à plus vaste que vous, de vivre en harmonie avec ce qui vous entoure, d’être simplement vous-même.

styloAu bout d’un moment, prenez votre journal et dessinez la pelouse, les vagues ou la montagne qui vous entourent. Dessinez des fleurs, des poissons ou des oiseaux en fonction de votre paysage. Notez dans chacun un mot qui vous ressource.

Observez votre création. Comment vous sentez-vous ?

Bonne création!