Sautiller, sautiller, sautiller

Aujourd’hui, je vous propose un exercice de recentrage minute. Revenir au corps pour faire le plein d’énergie et/oulâcher la pression par l’exercice du polichinelle et son crayon fou.

Vous êtes prêt(e) ?

Respirez régulièrement et sautillez sur place le plus souplement possible. Arrêtez-vous et fermez les yeux. Observez ce que vous ressentez : quel est votre rythme cardiaque ? votre respiration ? vos sensations ? Pour favoriser le retour au calme, allongez votre expiration, portez votre attention sur vos sensations les plus neutres (moins agitées) – serait-ce vos pieds ? – et laissez venir des mots et des images apaisantes. Sentez-vous des changements ? Recommencez l’exercice une seconde fois, sans a-priori. Est-ce pareil ? différent ? Petit+ : amusez-vous ! Sautillez comme une puce, une balle magique, une bouteille d’orangina, … Votre ambiance intérieure a-t-elle une autre coloration ?

Poursuivons. Ouvrez votre journal de bord et suivez votre crayon : il s’agite et devient fou. Ecrivez en laissant votre crayon aller dans tous les sens, tout en tournant votre cahier. Petit+ : utilisez un déclencheur. Complétez par la phrase : « Sautiller, sautiller, sautiller. Je sens … » Comment vous sentez-vous après cette écriture ?

Bon amusement et à la semaine prochaine !